Apprenez à dire NON à votre cardiologue

 

Souffrirez-vous un jour d’une maladie du cœur, avec des artères à moitié bouchées ?

Je ne vous le souhaite pas, bien sûr !

Mais vous devez savoir que ce problème touche plus de 15 % des plus de 85 ans[1].

Le cas typique, c’est l’angine de poitrine, ou angor. Au moindre effort, vous avez mal à la poitrine, votre cœur se « serre », vous avez l’impression d’étouffer.

Dans ce cas, beaucoup de cardiologues vous proposent de passer sur le billard pour vous poser un « stent » (je vais vous expliquer dans un instant comment ça fonctionne).

Si cela vous arrive, attention : c’est le moment ou jamais de résister (intelligemment) !

Prenez vite un deuxième avis médical, et un troisième s’il le faut.

Car la pose de « stents » en dehors des cas d’urgence (crise cardiaque) est inutile et dangereuse !

La preuve en a été donnée récemment dans plusieurs études parues dans les journaux médicaux les plus reconnus au monde[2].

Mais avant de vous parler de ces études sidérantes, je voudrais d’abord répondre à la question qui vous brûle sans doute les lèvres :

Pourquoi diable mon cardiologue – un homme intelligent et responsable – me proposerait-il une opération inutile et risquée ???

La face cachée de la cardiologie moderne

Connaître la réponse à cette question est d’une importance capitale.

Si vous voulez prendre votre santé en main, vous devez absolument connaître les deux faces de la médecine moderne :

  • Sa face lumineuse : les millions de vies sauvées grâce à la médecine d’urgence (SAMU, réanimation cardiaque, transfusion en cas d’accident de la route, etc.) ;
  • Mais aussi sa face sombre : les dizaines de médicaments et d’opérations chirurgicales inutiles et dangereux, dictés par la soif du prestige et l’appât du gain.

Même notre ministre de la Santé l’a reconnu publiquement : 30 % des dépenses de santé en France sont inutiles[3].

Cela représente jusqu’à 50 milliards de dépenses par an, qui plombent la Sécurité Sociale !

Mais attention : ces milliards ne sont pas perdus pour tout le monde.

C’est malheureux à dire, mais la médecine moderne est aussi un véritable business.

Et la cardiologie est sans doute le domaine le plus abîmé par l’argent.

Ce (riche) cardiologue qui posait 30 stents par demi-journée

Il faut bien comprendre que poser un stent rapporte beaucoup d’argent.

Récemment, les « Paradise Papers », ces documents secrets sur les « paradis fiscaux », ont révélé que l’un des plus grands pontes de la cardiologie mondiale, le Dr Ashok Seth, possédait depuis 2013 des intérêts financiers dans une entreprise de fabrication de stents !

Plus cette entreprise vendait des stents, plus le Dr Seth s’enrichissait !

Vous voyez le « conflit d’intérêts » ?

Pas étonnant que ce « ponte » ait fait la promotion des stents dans tous ses articles scientifiques !

Les stents rapportent à ceux qui les fabriquent… mais aussi à ceux qui les posent !

Au début des années 2010, le cardiologue américain Marc Midei, a été radié pour avoir posé 30 stents en une seule après-midi.

Il posait des stents à tour de bras, et cela lui rapportait de dizaines de milliers dollars en quelques heures ![4]

Au total, le « marché » mondial des stents représente environ 7 milliards d’euros par an.

Et pourtant, la majorité des stents posés chaque année sont parfaitement inutiles… et dangereux.

Cela paraît fou, mais c’est la stricte vérité.

Comme souvent avec la médecine moderne, une invention formidable pour les situations d’urgence a été détournée, dévoyée, pour être appliquée à des problèmes chroniques.

Un progrès médical magnifique, détournée de son but

Tout a commencé par une invention salvatrice, affinée en 1977 : l’angioplastie.

Elle consiste à insérer un petit ballon dans une artère dans le but de la déboucher !

L’angioplastie consiste à insérer un petit ballon dans l’artère et de le gonfler pour écraser la plaque d’athérome (ici en jaune) contre la paroi – regardez cette vidéo si vous voulez voir comment cela fonctionne précisément.

Pratiquée en cas d’urgence, de situation de vie ou de mort, l’angioplastie sauve des vies.

Le problème, c’est que, comme toute opération chirurgicale, elle comporte aussi de vrais risques.

A tout moment, la circulation sanguine peut être stoppée par le petit ballon, et vous risquez l’arrêt cardiaque… Des morceaux de la « plaque » qui obstruait votre artère peuvent se détacher et provoquer un infarctus ou un AVC…. L’opération peut causer de graves hémorragies.

Et comme pour toute opération pratiquée dans un hôpital, vous courrez le risque d’attraper une infection mortelle.

Bien sûr, quand vous avez une crise cardiaque, il ne fait aucun doute que les bienfaits de l’opération l’emportent nettement sur ses risques.

MAIS ce n’est pas du tout aussi évident lorsque vos artères bouchées se contentent de vous faire « souffrir », comme en cas d’angine de poitrine.

Au contraire, le principe de précaution (« d’abord ne pas nuire ») doit être appliqué.

Mais ce n’est pas ce qu’ont décidé les cardiologues, qui se sont mis à faire des angioplasties à tour de bras, sans la moindre validation scientifique !

Dès que vous aviez une artère à moitié bouchée, ils vous proposaient cette opération « miracle » (et pourtant très risquée !).

Mais ils ont vite déchanté.

Ce petit « grillage » qui a transformé la cardiologie

Car l’opération s’attaque à l’effet, mais pas à la cause.

Elle soulage le symptôme, mais ne change rien à la raison pour laquelle votre artère est bouchée.

Résultat : les cardiologues ont vite constaté que les artères de leurs patients se rebouchaient rapidement après l’opération ! La chirurgie n’avait servi à rien !

Mais les cardiologues ne se sont pas démontés pour « si peu ».

Contre ce problème, ils ont cru trouver une « solution miracle » dans les années 1980.

C’est l’invention du « stent », un petit grillage en fer.

Au moment de l’angioplastie, les cardiologues insèrent un petit grillage dans l’artère, dans l’espoir de la maintenir bien ouverte :

Cela semblait répondre parfaitement au problème de l’angioplastie…

…et du coup, la pose du stent s’est très vite généralisée, sans étude scientifique.

Et là encore, les cardiologues ont vite déchanté :

Le cycle infernal du « progrès médical » et de ses complications

Le gros problème du stent, c’est que ce petit morceau de métal peut causer des crises cardiaques !

Tout simplement parce qu’un caillot de sang peut se former à l’endroit même où a été posé le stent, à cause de la structure métallique. C’est ce qu’on appelle une « thrombose de stent ».

Et puis, pour de nombreux patients, cette opération était inutile : malgré le stent, leur artère se rebouchait en quelques mois !

Mais croyez-vous que les cardiologues allaient en conclure qu’il fallait réserver cette opération aux cas d’urgence ?

Pas du tout !

Contre ce « problème », ils ont inventé le « stent actif » dans les années 1990 !

Ce nouveau « stent » a un enrobage perfectionné, qui libère un médicament « anti-caillot » pendant plusieurs mois.

L’avantage, c’est que les patients avaient moins de récidives : leur artère restait débouchée plus longtemps.

Mais ces stents-là causaient aussi beaucoup plus de « thromboses de stent » et donc d’infarctus, parce que les fameux médicaments libérés par le stent empêchent l’artère de cicatriser rapidement !

Qu’à cela ne tienne, les cardiologues avaient la « solution » (encore !).

Pour compenser ce risque d’infarctus, ils ont donné à leurs patients de très grosses doses de médicaments « anti-caillots ».

Mais ce qui devait arriver arriva : ces surdoses ont aussi causé davantage de saignements graves et d’AVC hémorragiques ! (c’est ce qui arrive toujours quand vous empêchez votre sang de coaguler correctement).

Malgré cela, les cardiologues n’ont toujours pas arrêté leurs opérations risquées.

Au début des années 2010, ils ont placé leurs espoirs dans l’invention de stents « biodégradables ».

Ces stents ont l’avantage de s’éliminer progressivement, naturellement, après 3 mois.

Résultat : on peut réduire la dose de médicaments anti-caillots, et donc diminuer le risque d’hémorragie !

Mais l’espoir a été de courte durée.

Une étude récente menée par des chercheurs suisses a montré que ces stents augmentent le risque d’infarctus[5] !

Car lorsque ce stent biodégradable se dissout, des fragments peuvent s’agglomérer, provoquer un caillot, boucher votre artère… et causer une crise cardiaque.

Vous voyez comment ça fonctionne ?

Dès le début, le simple bon sens et la prudence élémentaire disaient que ce type d’opération invasive et risquée devait être réservée aux situations critiques.

Et ce que le bon sens dit depuis le début, la science vient de le confirmer de manière éclatante !

Malgré les preuves scientifiques, ils continuent à faire comme si de rien n’était !

En 2012, des chercheurs ont examiné près de 8 000 patients soignés soit par la pose d’un stent, soit par des médicaments anti-caillots uniquement[6].

Les résultats sont éloquents.

Après 4 ans, le taux de mortalité était de 8,9 % pour le groupe « stent + médicaments », contre 8,1 % pour le groupe « médicaments seulement ».

Bref : aucune différence réelle – et même un léger avantage pour ceux qui n’ont pas eu de stent.

Conclusion du Dr Harlan Krumholz, un des plus grands cardiologues au monde[7] :

« Quand les patients doivent prendre une décision, il est important de leur révéler que cette procédure – hors urgence – n’est pas connue pour sauver des vies ou éviter des crises cardiaques.

La grande majorité des patients qui subissent cette opération s’attendent à vivre plus longtemps. Ce n’est pas ce que dit la science. »

Depuis 2012, pourtant, rien n’a changé.

Les cardiologues ont continué sans sourciller à poser des millions de stents « de routine ».

En France, on compte un peu moins de 200 000 poses de stents par an… alors qu’il n’y a « que » 55 000 infarctus !

La science, elle, n’a pas cessé de confirmer leur inutilité en dehors des cas d’urgence.

Une étude de novembre 2017, publiée dans The Lancet, a définitivement enfoncé le clou[8].

Non seulement la pose d’un stent ne sauve pas la vie… mais elle ne soulage pas d’un iota la souffrance de ceux qui ont une angine de poitrine !

Pour le prouver avec certitude, les chercheurs ont fait quelque chose d’assez « osé ».

Ils ont sélectionné un groupe de 200 patients ayant une artère coronaire quasi-bouchée, avec de réelles douleurs à la poitrine en cas d’effort.

Puis ils ont fait subir à chacun de ces 200 patients une opération chirurgicale…

…mais seuls la moitié d’entre eux se sont vus poser un stent !

Pour l’autre moitié, l’opération était purement « placebo ». Ils ont reçu les mêmes gestes chirurgicaux, mais sans avoir de stent !

Bien sûr, les patients ne savaient pas s’ils avaient eu la « vraie » ou la « fausse » opération.

Et au bout de 6 semaines, on leur a demandé de courir sur un tapis de course.

Résultat : ceux qui avaient un stent n’avaient pas moins de douleur que les autres !

Cela a beaucoup surpris les cardiologues, qui auraient juré que la pose d’un stent soulageait leurs patients… mais c’était uniquement dû à l’effet placebo de l’opération !

Conclusion logique du Dr. Rita Redberg, qui a écrit l’éditorial accompagnant l’étude :

« Comme la pose d’un stent comporte des risques, allant jusqu’à la mort du patient, cette procédure ne devrait être utilisée que pour les patients ayant une crise cardiaque »[9].

C’est clair, c’est net…

…et pourtant, ne vous attendez pas à ce que les choses changent du jour au lendemain !

Il faut toujours des années avant que ce genre « d’habitudes » ne changent, surtout lorsqu’elles rapportent de l’argent !

Voilà pourquoi ce que vous dit votre cardiologue n’est pas parole d’évangile.

Voilà pourquoi vous devez toujours demander un autre avis médical quand il vous prescrit un médicament ou une opération chirurgicale (en dehors des urgences bien sûr).

Et voilà pourquoi il est important de s’informer par soi-même, auprès de sources fiables et indépendantes.

Bonne santé !

Xavier Bazin

PS : cette affaire de stents est franchement très éclairante sur notre système de santé :

  • La médecine moderne fait des miracles en cas d’urgence… mais elle ne peut presque rien contre les maladies chroniques, liées au mode de vie ;
  • Contre les artères bouchées, par exemple il n’y a qu’une solution efficace dans la durée : arrêter de fumer, adopter une alimentation méditerranéenne et pratiquer de l’activité physique ;
  • Pourtant, par « fierté mal placée » et par « intérêt financier », la médecine moderne continue de prétendre pouvoir « soigner » cette maladie, à coups d’opérations chirurgicales et de médicaments risqués ;
  • Et c’est exactement la même chose pour la plupart des maladies chroniques, comme l’arthrose, l’hypertension ou le diabète de type 2 : dans la durée, les solutions naturelles sont toujours plus efficaces et moins risquées que les réponses médicales.

À chaque fois, c’est la même histoire.

On découvre un médicament ou une opération très utile en cas d’urgence

…et puis, progressivement, sans la moindre preuve scientifique, on étend son utilisation à tout le monde, dans la durée :

  • Les anti-inflammatoires comme l’Ibuprofen devaient calmer une douleur aiguë et passagère… et puis on a commencé à en donner aux patients tous les jours, avec d’énormes risques de crise cardiaque et d’hémorragie grave pour les patients[10] ;
  • Les médicaments anti-acides (IPP) étaient conçus pour être utilisés quelques semaines au maximum, le temps que la paroi de l’œsophage cicatrise… et maintenant, ils sont consommés pendant des années par des millions de patients, produisant des dégâts épouvantables sur le cœur, le cerveau et les reins[11] ;
  • Les anti-dépresseurs étaient censés être utilisés en « dernier recours », en cas de risque de suicide avéré… puis ils ont été donnés à tout le monde au moindre « coup de déprime »… et même à des enfants, sans la moindre utilité et avec d’effrayants effets secondaires[12] !

Je pourrais aussi vous parler des antibiotiques utilisés à tort et à travers, ou des procédures de dépistage trop systématiques (prostate, mammographies, etc.).

À chaque fois, des interventions utiles dans des cas précis ont été abusivement généralisées, sans se préoccuper de savoir si cela en valait la peine !

Comme pour le stent, on a joué aux « apprentis sorciers » : on a minimisé les risques de la procédure ou du médicament, et on en a exagéré les bienfaits.

Heureusement, la science finit toujours par « siffler la fin de la récréation », et mettre les points sur les « i ».

Mais même quand les études scientifiques finissent par sortir, il faut attendre encore des années pour que les recommandations officielles soient modifiées, et que les médecins changent leur pratique.

XB

Articles similaires

Sources

[1] De Peretti, et al. Prévalence et statut fonctionnel des cardiopathies ischémiques et de l’insuffsance cardiaque dans la population adulte en France : apports des enquêtes déclaratives « Handicap-Santé » BEH 2014; (9-10):172-81

[2] Initial Coronary Stent Implantation With Medical Therapy vs Medical Therapy Alone for Stable Coronary Artery Disease, Kathleen Stergiopoulos, MD, PhD; David L. Brown, MD, Février 2012 Jama Internal Medicine, Percutaneous coronary intervention in stable angina (ORBITA): a double-blind, randomised controlled trial, Novembre 2017, The Lancet

[3] Pour éviter les dépenses de santé inutiles, un second avis médical s’impose, Marie-Cécile Renault, Novembre 2011, Le Figaro
[4] Doctor Faces Suits Over Cardiac Stents, Gardiner Harris, Décembre 2015, The New York Times

[5] Les stents biodégradables augmentent le risque d’infarctus, selon une étude, Novembre 2017, RTS info

[6] Initial Coronary Stent Implantation With Medical Therapy vs Medical Therapy Alone for Stable Coronary Artery Disease, Kathleen Stergiopoulos, MD, PhD; David L. Brown, MD, Février 2012 Jama Internal Medicine

[7] No Extra Benefits Are Seen in Stents for Coronary Artery Disease, Nicholas Bakalar, Février 2012, The New York Times

[8] Percutaneous coronary intervention in stable angina (ORBITA): a double-blind, randomised controlled trial, Novembre 2017, The Lancet

[9] ‘Unbelievable’: Heart Stents Fail to Ease Chest Pain, Gina Kolata, Novembre 2017, The New York Times

[10] Ibuprofène : encore pire que ce qu’on pensait, Xavier Bazin, juin 2017, Santé Corps Esprit

[11] Brûlures d’estomac : attention à ce médicament, Xavier Bazin, mai 2016, Santé Corps Esprit

[12] Antidépresseurs : ce qu’ils font à votre cerveau, Xavier Bazin, janvier 2017, Santé Corps Esprit



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

70 réponses à « Apprenez à dire NON à votre cardiologue »

  1. akila kaabeche says:

    ils jouent avec la peur pour fructifier leurs bisness et faire attention dans la médecine moderne l argent devient dieu

  2. BAILLY says:

    je suppose que mon message ne sera pas publié:
    comment répondre à cette désinformation
    je pourrai entamer avec vous une bataille de références
    je vais plutot vous conter la réalité : : j’ai debuté une spécialité de réanimation puis ai bifurqué vers la cardiologie : au début on voyait arriver en réanimation des gens ayant fait un infarctus soit mourrant soit avec des coeurs très altérés générant des insuffisance cardiaque et une mortalité effroyable au 1°,2° ou 3° infarctus
    Puis on a essayé de déboucher les artères avec des anticoagulants puissants avec des succès et des échecs
    Puis est arrivé l’angioplastie d’urgence au ballon seul (on débouche le caillot) puis l’angioplastie avec stents d’abord nus puis enrobés de produits empêchant la prolifération cellulaire qui rebouche les artères…..
    succès fabuleux : pour terminer ma carrière : les soins intensifs de cardiologie se sont vidés : plus d’infarctus sauf ceux qui sont vus tardivement , plus d’insuffisance cardiaque cardiaque (muscle cardiaque détruit sur une plus ou moins grande étendue avec altération de cete pompe musculaire) , les gens ne meurent plus pour la plupart d’infarctus ni de récidive d’infarctus : quel progrès avec la prise en charge d’urgence par le SAMU et l’angioplastie en urgence. Quel progrès avec l’angioplastie des lésions menaçantes avec un haut risque de thrombose. Quelle qualité des angioplasticiens actuels qui font des miracles.
    Pourquoi une telle désinformation ?mais je sais que vous ne publierez pas ma réponse .

  3. monique martinant says:

    bonjour, c est bien beau de résister à son cardiologue mais que pouvez-vous nous conseiller en cas de douleurs au froid ou à l effort merci de votre réponse, je dois dire que j ai déjà eu 3 pontages j ai été opérée en 2010 et j ai l impression que les douleurs reviennent avec le froid et l effort j ai bientôt 73 ans et je ne peux pas marcher longtemps je suis fibromyalgique et au bout de 500 m j ai les cuisses qui se tétanisent merci de vos conseils

  4. INSAUSTI says:

    Que faire quand tout un service de cardiologie pense la même chose, et non content de la pose de stent, les médecins prescrivent 4 ou 5 médicaments, anti coagulants, antiplaquettaires, anticholestérol alors que vous n’avez pas de cholestérol, plus des betabloquants, tout cela sous prétexte que c’est le protocole!!! Protocole de quoi, fait par qui?

  5. VIGNA says:

    Docteur. Je suis angoissée car j’ai rdv le 2/ /02 À la Clinique Clairval à Marseille pour une pose de stent . Car mon scanner de la coronaire gauche: sans lésion paraissant critique les plaques sont responsables de sténoses < 50%. Coronaire droite présente une plaque ulcérée calcifiée avec possible lésion sous j’accente serrée Conclusion. Suspicion d’atteinte mono tronculaire sévère. Indication d’une coronographie

  6. Canterot says:

    Je suis sous Elixis qu’en pensez vous?
    Je suis Trés fatiguée depuis que je prends ce médicament .
    Je n’ai jamais pris de médicament avant j’ai cru avoir une douleur au cœur un soir et suis allée voir mon médecin traitant qui m’avait envoyée en clinique pour observation et depuis Un An je suis sous médicament mais suis fatiguée et dors énormément est ce normal ?

  7. Dion says:

    OUI ,vous avez RAISON mais la médecine « Allopathique » fonctionne ENCORE BEAUCOUP COMME Cela =on traite les conséquences JAMAIS les CAUSES !Mais il est PLUS DIFFICILE pour le PATIENT de FAIRE 1 régime ou DE NE PAS BOIRE TROP D’ALCOOL et de faire des EXERCICES QUE DE S’ATTAQUER aux Véritables MAUX= »HABITUDES de VIE » NOCIVES POUR LUI =REMISE en QUESTION ,c’est pourquoi il préfère SE FAIRE « OPERER » =C’EST GRATUIT+++,le docteur ou chirurgien l’a dit =DONC on croit la parole de Vérité (qui cache derrière 1 LOBBYING PUISSANT…!!!).

  8. Baldit says:

    Bonjour, j ai une valvule qui se calcifié y a. T il une solution par les plantes pour limiter sa progression
    Assez lente m a dit le cardiologue. Merci d éclairer ma lanterne

  9. MIRET says:

    Merci pour votre article très intéressant dans lequel vous dites de prendre l’avis de 2 ou plusieurs médecins, existe t’il des cardiologues qui soignent avec autre chose que des médicaments amenant des effets secondaires. J’ai une plaque bouchant à 45% mon artère droite et j’aimerais la traiter avec des produits plus naturels. Est-ce possible ?

  10. COLLETER says:

    Il y a 4 ans on m’avait détecté un début de sténose sur IVA, confirmé par coronographie: pas de pose de stent, simple suivi cardio avec statines 10mg au début, puis kardegic seul. Je n’ai aucun facteur de risque ( sportif, glycémie normale, cholestérol LDL à 0,96 g, tension normale, pas d’antécédent familial). Fin 2018, douleurs post sternales à l’effort dans la poitrine le soir, puis le lendemain matin. Je passe le soir aux urgences, pour me rassurer, car je n’avais plus aucune douleur.
    Après eCG et prise de sang révélant une troponine anormale ( qui croit encore à la prise de sang suivante), je suis informé qu’il est nécessaire que je reste pour une coronographie. Celle ci révèlera que la sténose a progressé jusqu’à obturer l’IVa à 80%. On me pose donc un stent, ce qui me semble justifié .: en effet, malgré mon régime alimentaire quasi méditerranéen et mon activité physique la lésion a progressé: quelle en est la cause ??? vos conseils semblent judicieux, mais dans mon cas ils n’ont pas empêché l’évolution de la lésion…

  11. Jean-Charles Berthier says:

    Bonjour et vraiment merci pour ces articles même si les solutions ne sont pas faciles à trouver ( et à acheter).
    J’ai été opéré il y a sept ans d’ un quadruple pontage coronarien. Une énorme douleur dans la rue et j’ai continué une dizaine de jours sans rien montrer avant d’aller voir mon cardiologue qui a aussitôt détecté la chose malgré une étonnante normalité par ailleurs ce qui a nécessité une coronographie au résultat sans appel .
    Depuis toutes ces années le même traitement Kardégic 75 ( abaissé dans le temp) Bisoprolol2,5 Ramipril5 Atorvastatine 20 les noms des porduits chngent mais ce sont les mêmes.
    Depuis plusieurs mois j’avais des pieds œdémateux surtout le gauche et de fortes douleurs souvent insupportable sur le côté des pieds et les chevilles , je ne suis pas douillet . Je suis un marcheur a la pratique quotidienne depuis mon opération et un grand plaisir à aller dans les hauts refuges des ÉCRINS ET DE LA VANOISE .Voyant les notices j’y ai trouvé toutes les descriptions de ce dont je souffrais. Je suis plutôt obéissant par rapport aux suivis d’un traitement de même que je ne suis pas un patient hospitalisé ennuyeux.
    Il y a quinze jours j’ai tout arrêté , la statine face à l’impossibilité de savoir étant donné la complète opposition entre ma cardio qui dit « mais ça empêché des milliers de décès » et les recherches.
    Depuis que j’ai arrêté mes pieds et le bas de mes jambes ont dégonflé ainsi que le douleurs et ne me reste plus que les bonnes vieilles douleurs dues à l’age j’ai 73 ans. Ma cardio surbookée ne me répond pas elle me semble pourtant une personne honnête et d’un abord facile et humain et un bon endroit pourtant à ce que j’ai expérimenté le CCN à Saint Denis où j’ai été opéré avant de partir pour un mois au centre de Tracy le Mont dans la la forêt de Compiègne où cela s’est merveilleusement bien passé. Ce que je veux exprimer c’est l’absence de fondement scientitifique ou rationnel dans la prise de ma décision et l’inquiétude rémanente qui en découle. Voila, je suis avec un intérêt passionné toutes les lettres , étant par toutes sortes d’anicroches d’existence après après avoir pourtant enseigné en fac et cherché j’ai une retraite ridicule en rapport avec toutes ces activités et les produits mentionnés sont très couteux.
    Dans tous les cas merci pour toutes ces informations fondées que vous donnez afin qu’elle ne reste pas l’apanage de quelques sachants et non utilisées sur
    une recherche scientifique qui communique directement aux bénéficiaires dans l’attente. Bonne journée à vous . Jean-Charles Berthier (je ne sais si ma lettre appelle un réponse c’était en tous cas une espèce de cri face à la solitude de cette prise de décision)

  12. Denise Proulx says:

    Merci pour cette lettre et ces informations judicieuses. J’aimerais bien vous lire aux sujet des médicaments anticoagulants de type oraux Comme Xarelto, un rivaroxaban qui empêche la formation de caillôt mais qui peuvent causer des hémorragies internes et qui en plus n’ont pas d’antidote. Je dois en prendre parce que je fais de la fibrillation auriculaire, mais je m’en passerais bien. Ne pourrais-je pas seulement fluidifier mon sang avec l’alimentation ( ail, etc ou des produits plus naturels. J’aimerais connaître les résultats de recherche sur les mortalité à cause d’hémorragie. Ce médicament ne me rassure pas
    Merci

  13. Monmarché says:

    On m’a découverture insuffisance cardiaque pendant mon accouchement, depuis, je prend une dose non négligeable de médicaments, dont des anti coagulants et on m’a posé un défibrillateur sous cutané, en me disant que si je refusais, je mourrais entre 35 et 40 ans…. que puis je faire pour m’opposer aux cardiologues qui ne cessent de vouloir augmenter mes doses, sous prétexte que les médicaments ne sont efficaces qu’à haute dose?
    que répondre à des médecins persuadés que l’implantation d’un défibrillateur est bénéfique pour moi, pour la science et pour leur carrière? Par quoi remplacer ces poisons? Je fais du sport, je mange sans sel et (presque) sans sucre, je fais attention à plein de paramètres mais je ne sais pas vers qui me tourner pour éviter de payer les conséquences de ce protocole médicamenteux qui n’est pas adapté à mon âge (37 ans).
    merci de votre réponse

  14. Fernand Pépin says:

    Mon conjoint a eu un stent après un infarctus le 21 sep 2018…bloqué à 99% et une autre a 50% sans stent??il prend 7 médicaments dont l,aspirine…pilule de pression, cholestérol. topicourt, nitro ..ect..en plus il doit faire partie de la recherche sur un médicament sans statine…(acide bempeboides).servir de cobaye…moi je suis enti`erement contre c,est du marketing selon moi..

  15. monreal says:

    jE PRENDS BONNE NOTE,mais ça ne dit pas ce qu’il faut faire, en cas hypertension arterielle a 23. je prends du cotriatec depuis le 13 fevrier dernier,merci de me donner votre avis D.M.

  16. LOUPIA says:

    ayant des problemes de reflux , je dois subir une endoscopie , et je dois prendre inexium 20 , apres cette intervention je veux arreter inexium , par quel « remede » le remplacer ? J’ ai deja arrete tout remede pour la tension et remplacé par des gouttes de TENSIOFLOR avec succes , et pour le cholesterol quel remede naturel , merçi pour votre reponse

  17. CLAVERIE says:

    Bonjour, suite à votre lettre sur la cardiologie et la pose des stens j’ ai une question à vous poser.Mon mari a 79 ans , a subi une andoprothèse abdominale aortique il y a deux ans, suite à un important anévrisme, des stens sur l’artère poplité gauche , il faudrait faire la droite mais il réfléchit !!! et depuis 3 mois on lui parle de problèmes aux artère cérébrales ou là il n y aurait rien à faire même pas un traitement
    est ce possible? Merci de votre réponse.

  18. Cantin says:

    Merci beaucoup pour toutes les informations.. Pourriez vous m’indiquer les traitements naturels ( plantes huiles essentielles………) pour l’hyper tenions. Poitrine serré…….. D’avance merci merci

  19. bantegnies says:

    super lettre d’information..;mais on ne parle pas des moyens pour contrer cet amas « graisseux » des artères…

  20. André Maillard says:

    bonjour Mr BAZIN ,
    le lis vos lettres avec intérêt , méfiant de la médecine .
    je souffre d’un diabète type 2 , que me conseillez-vous ?

    codialemment

  21. arquin Arquin says:

    vous ne parlez pas du baby-aspirine prise chaque jour, est-ce bien ?

  22. resse says:

    Bonjour et merci pour votre site j’ai 68 ans une plaque athéromateuse sur l’aorte est ce que le traitement avec de ( l’atorvastatine 10 mg) peut améliorer ou faire disparaitre cette plaque athéromateuse Merci

  23. Binet says:

    Merci pour toutes ces informations. Cordialement

  24. FARKADI says:

    Bonjour,
    Merci infiniment pour la clarté, l honêteté, la justesse et le courage de vos propos notamment concernant cet article sur la pose d un stent. Pratique que je découvre, juste à temps, car j ai un RV chez le cardiologue en Février prochain.
    Merci infiniment pour votre mise en garde.
    Cordialement,
    Cécile FARKADI

  25. Lebon says:

    Je viens de lire votre article qui m’effraie
    beaucoup. Pas pour moi mais pour mon fils à qui on a posé deux stents et qui est encore essoufflé.

    Je vais lui envoyer votre article. Il a arrêtait de fumer des cigarettes depuis trois ans.
    Il n’arrive pas à arrêter complètement il fume des cigarettes électroniques dont on ne connaît pas encore les effets secondaires.

  26. Vassou says:

    Moi ma vie à été sauvée en 2007 posé de 3stens et en 2016 posé de 2 sens.
    Dites moi Mr Bazin vous ne gagnez pas d’argent avec vos revues , livres et abonnements ? Vous qui dites : ne suivez pas la médecine mais écoutez ce que je , moi , je vous dis…le naturel rien de tel suivez ceux qui me suive et qui gagne de l’argent grâce à mes publications…Cordialement.

  27. CONNOIR Jean-Yves says:

    Au mois d’Avril dernier à Pasteur à Toulouse j’ai refusé la pose d’un stent mais j’ai accepté la pose d’un clip malgré la demande que j’avais faite pour une valve porcine. L’opération s’est bien passée car ils ont atteint l’artère fémorale ce qui a failli me couter la vie. Au mois de Juin, j’ai appris qu’ils ne savaient pas la durée de vie du clip. Cobaye involontaire. Dernièrement lors d’une émission d’investigation, j’ai appris que Pasteur avait un contrat avec « Medtronique ».

  28. Bertin SOROMAN says:

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec tout ce que vous dites à propos du stent puisque j’en porte un malheureusement simplement par manque d’information à ce moment là. Mon souhait est de savoir maintenant qu’elle est la meilleure attitude de vie à avoir pour éviter le mieux que possible les problèmes cardiaques ?
    En espérant une réponse de votre part,
    Cordialement.

  29. Ouanassi says:

    Merci beaucoup pour ces précieux conseils, je suis porteur de Stent et je doit être dorénavant vigilant à la moindre alerte, merci encore.

  30. André Justes says:

    Oui,mais quand à des stens qu est ce qu on fait.
    Merci pour toutes vos informations
    Dans l attente peut être d une réponse
    Cordialement
    André Justes

  31. J’habitais le quartier de Bourran à Rodez. Il y avait pas très loin de chez moi une doctoresse généraliste. Elle a vu que j’avais un problème d’hypertension. elle m’envoyé chez son mari cardiologue, Denis Capoulade si je me souviens bien. Celui-ci m’a proposé de me mettre un pacemaker. C’était évidemment inutile, j’ai pris du Ramipril et maintenant des capsules d’ail, feuilles d’olivier et d’aubépines (non remboursé par la sécu).

  32. jean-marie gras says:

    LE BON CONSEIL EST DE PRENDRE UN SECOND AVIS

  33. Ce qui est vrai c’est de demander un second avis.
    Pour le reste; c’est discutable et non concluant.Je ne suis pas cardiologue……

  34. Daniel SERVATY says:

    Bonsoir,

    « Et voilà pourquoi il est important de s’informer par soi-même, auprès de sources fiables et indépendantes… »

    Ce n’est certainement pas votre source d’information, des plus mercantile, que je considère comme fiable et indépendante.

    Suite à des douleurs d’angine de poitrine à l’effort, on m’a placé un stent dans l’une de mes artères coronaires, il y a près de 2 ans, dans le plus grand hôpital universitaire de Belgique.
    Avec prise journalière de Plavix pendant minimum 6 mois, mais que j’ai décidé de continuer à prendre à long terme.
    Et je m’en porte très bien. Plus d’angor…contrairement à ce que vous affirmez.
    Donc source fiable…
    Idem pour le démolissage en règle des statines que vous faites depuis des années, alors que la quasi-totalité du corps médical continue à en prescrire pour leur patients atteints d’hypercholestérolémie.
    Statines qui ont sauvé des millions de gens de maladies vasculaires.
    Mais ces médecins sont tous des incapables mal informés, voire des assassins, selon vous…
    Cordialement
    Daniel SERVATY

  35. Lussignol Solange says:

    J’ai 70 et souffre depuis 1 mois d’hypertension : 16 – 8 environ …
    que dois-je faire alors ? Car mon cardiologues va certainement me prescrire l’allopathie classique bêta bloquant diurétique etc… et je n’en veux pas

  36. JEAN-CLAUDE LEMARCHAND says:

    Bon, bien vu, mais alors que faut-il faire?

  37. chantal mulsant says:

    la lettre sur « dire non à votre cardiologue » est bien mais le commentaire orale sur l’ile de KITO…est beaucoup trop long pour arriver au final ,beaucoup trop de répétitions j’ai abandonné

  38. Janine Fairweather says:

    Bonjour, j’ai effectivement un commentaire : pour dissoudre petit à petit ces plaques de graisse, n’y a t’il pas un autre moyen??? des bonnes graisses, un peu d’alcool aux repas???
    Merci d’avance pour la réponse,
    Bien cordialement

  39. stegner says:

    Ma mère est morte d’une hémmoragie généralisée –
    visiblement les médecins ont prescrit trop des « anticoagulants »

  40. Régis MIOT says:

    Vous oubliez de dire que un stent évite le pontage opèration bien plus lourde que la simple pose de stent.
    Pour moi les stents m’ont sauvé la vie et le premier intact a été posé il y a 20 ans et m’ont évité bien des douleurs à l’effort.
    Les derniers posés il y a 3 ans étaient avec médicament intègré et je n’ai jamais eu le moindre problème.Et ils m’ont évité un pontage délicat !!!

  41. Docteur Andrea Lambin says:

    Je ne suis pas d’accord…..
    J’ai eu 2 stents en 2016 et c’etait en semi -urgence
    90 % bouche sur l’artere principale et un deuxieme bouchon de 70% in peu plus bas.
    Cette intervention a changement ma vie et je n’avais que 70 ans.
    Effectieve niet vous effrayez les patients sans donner de solution.
    Des brebis galeuses, il y en a dans toutes les professions !

  42. GIES Therese says:

    Bonjour,
    Sur un autre sujet qui m’inquiète beaucoup .

    Que pensez-vous du MCI Reveal TM lorsque l’on a déjà un pacemaker ?
    Le Rythmologue doit m’enlever le Reveal car il ne me sert à rien.
    Pourquoi ?

    Avec tous mes remerciements anticipés.
    Cordialement
    Th. Giès

  43. Vincent Chelin says:

    Nous sommes bien démunis contre tout cela.
    Mais je pense quand même que la médecine ma sauvé la vie.
    Alors comment faire car même si l’on a pas confiance il faut ce faire soigner, la substitution par je dirai des médecines parallèle me fait encore plus peur.
    Perso je suis un cas avec plein de pathologie je m’en remets à leurs savoir.

  44. Escolle says:

    c’est trop tard pour moi,alors que faire pour éviter le caillot boucheur ? vitamine K2 ou prier ?

  45. DELCEY DENIS says:

    que penser de la chirurgie pour fibrillation auriculaire bien generalisée par les cardiologues de france et mal perçue en belgique

  46. VIRIQUE says:

    Refuser un stent c bien mais que faire pour déboucher les artéres avant qu’elles ne se bouchent totalement.
    Le régime méditerranéen c un peu vague..
    Pouriez-vous établir un protocle precis pour étre sur du résultat.
    Je dois passer des examents prochainemt:
    – test d’effort et scintigraphie puis
    – Coronarograhie et pose de stent si c nécessaire
    Y a-t-il des cardiologues qui partagent votre avis en Region Champagne-Ardennes?
    Merci pour votre réponse
    JCV

  47. Devalentin says:

    Je présume que l’auteur de cet article n’a jamais connu la torture de l’angor. N’empêche que sans stents, je serais mort depuis longtemps.

  48. Van Brussel says:

    Moi à 69 ans le cardiologue ù’a dit voila je vous mets un pacemaker, ou je vous défens de rouler en voiture.
    Alors je me suis laissé faire et je le regrette.
    Après l’opération j’ai eu mal 14 mois à l’épaule.

  49. Hélène says:

    Très bel article et merci pour ce partage, mais comment débloquer un artère naturellement? Dommage que vous ne proposiez pas de solutions naturelles!Très peu de gens, moi la première, ne savons pas comment nous soigner naturellement. Mon corps réagit très mal à toute médication chimique, je me soigne donc avec l’acupuncture, homéopathie et herbes médicinales, mais parfois ça ne suffit pas. Que faire dans ce cas? Merci!

  50. FRANC says:

    BONJOUR POUR UNE ARTERE POLPITE PRESQUE BOUCHEE UNE SOLUTION AUTRE QU’UN PONTAGE SVP(je l’ai refusé) MERCI

  51. Géraldine Pechnard says:

    bonjour,

    merci beaucoup pour cette lettre plein de bon sens .
    il y a 2 ans maintenant j’aurais dû être opéré pour une coxarthrose évoluée . Sur les conseils de mon kinésithérapeute j’ai changé complètement mon alimentation et avec quelques remèdes naturel comme entre d’autres l’harphagophytum ,des semelles orthopédiques etc.Les douleurs insupportables ont disparu et je jardine de nouveau.Merci à tous ceux qui proposent et pratiquent une médecine naturelle .

  52. Chaveyriat says:

    Merci encore pour vos informations si justes! Personnellement j ai un gros problème de dos double hernie et jambe gauche très affaiblie on me propose une grosse opération de la colonne pourrais je avoir d autre solution même si c est long!!? Très désespéré depuis 2ans handicapée votre conseil m aiderait beaucoup

  53. Monique BAUDOT says:

    Bonjour. Merci pour vos articles. Auriez-vous un article sur les névralgies de la mâchoire qui me gâchent la vie depuis un an, c’est pour moi le plus gros problème actuellement avec des acouphènes. Les médicaments anti-épileptiques m’ont rendue très malade et on m’indique que ce sont les seuls à pouvoir me guérir….
    Remerciements.

  54. Christian says:

    Vos articles sur les cardiologues est sévère avez-vous d’autres solutions.

  55. KOPERE BERNADETTE says:

    Bonjour.Meilleurs vœux. Bonne Santé. Merci pour tout et de votre lumière concernant le comportement des médecins vis a vis des patients quand il faut prendre Logiquement la décision pour une intervention chirurgicale .Je remarqué qu’ils sont devenus des business mens .POURTANT ILS ONT FAIT LE SERMENT SOCRATE.C’est bien dommage. MERCI ENCORE POUR VOUS CONSEILS

  56. Eliane Walther says:

    Bonjour,
    L’expression « opération chirurgicale » au sujet de la pose de stent n’est pas vraiment appropriée pour une intervention pratiquée par des médecins.
    Cordialement,

    une IDE en cardiologie

  57. Jean chantal says:

    Merci pour cette information très importante et très intéressante.

  58. MICHEL BRISSON says:

    Vous parlez de médicaments anti-caillot. Sont-ils nécessaires en complément d’un régime méditerranéens associés à des exercices physiques (et arrêt de fumer bien sûr !).
    Si oui quels sont les médicaments alternatifs à big-pharma ? en phytothérapie, aromathérapie, etc…

  59. Bonnin says:

    Merci pour votre article.oui mais.quand on souffre comme1chien par l arthrose que doit on faire svp pour freiner la poussée de cette maladie horrible.afin aussi que l douleurs soient supportables?merci d avoir la gentillesse de m répondre.bien RESPECTUEUSEMENT.bb

  60. VIOLLAT says:

    Bonjour,
    Après un petit infarctus (cardiologue)ou l on m a posé deux stentset un mdicament, je suis obligée de prendre 6 médicaments
    J ai 70 ans je n ‘avais je n ‘en avais jamais pris auparavant, Que faire
    Kardégic 75, Brilique90, Bisoprolol 5mg, Candésartan 8mg, Ezétimibe 10mg, Pantoprazole 40mg,
    Merci de me répondre , je pense arrêter tout ça

  61. charlotte kippelen says:

    Bonjour,
    Comment nous, profanes, pouvons refuser un stent proposé par le cardiologue, et comment soigner autrement, et remplacer par quel méthode ? Un deuxième cardiologue ne contredira pas un confrère. Donc, étant seul, nous n’avons pas le choix. Quelle attitude aura le cardiologue en face de nous qui refusons ?

  62. Deroche says:

    Bonjour
    la pose d’un stent coronaire n’est pas une opération chirurgicale mais un acte de radiologie interventionnellle non traumatique.
    Que proposez- vous comme solution sur des patients dont les coronaires sont bouchées depuis des années?
    sincèrement

  63. Je vous remercie sur ses commentaires dans un grand merci pour ce commentaire

  64. dumont marie-ange says:

    lettre bien détaillée et très intéressante,où met-on l’intérêt du patient ? Le bisness avant tout.

  65. Sylvie CANTA says:

    Merci pour cet article ! Alors comment éviter ces plaques dans nos artères ?
    Cordialement
    Sylvie CANTA

  66. LEGROS says:

    Bonjour,
    Votre lettre est des plus intéressantes mais ne répond que partiellement à une question qui concerne pourtant de nombreux lecteurs comme moi.
    Peut-on se passer ou remplacer par des compléments alimentaires les statines dans le cas d’un risque secondaire, c’est-à-dire à la suite de la pose d’un stent. Les médecins disent que non, en mettant en avant des études statistiques attestant du contraire.
    Qu’en pensez-vous ?
    Quels compléments pourraient alors convenir si l’hygiène de vie du patient est excellente ?
    Cordialement.
    Jean-Jacques Legros

  67. Sandra Voisin says:

    Bonjour
    Je suis naturopathe et je pense en effet que d agir quotidiennement sur sa santé ayant une alimentation la plus saine possible peut éviter ou diminuer le risque du une artère de bouche.  » tout est histoire de conscience » prenez en main votre santé, il n est jamais trop tard. Adopter la natuto-attitude*

  68. Max Kunz says:

    Bonjour,
    Je pense pour les artères un peu bouchées il y a aussi des astuces pour encore mieux les débouchées, je pense par ex. à certaines dragées d’Arginin mais quelles sont les meilleures et autres astuces?
    Meilleures salutations

  69. Aubertin says:

    Avec vos articles, vous faites peur, sans apporter de solutions!!
    Quel intérêt pour le lecteur!!!

  70. Dricot Suzanne says:

    Bonjour et merci pour cet intéressant article. Le problème est de savoir comment soigner une angine de poitrine sans avoir recours au stent… Merci de votre réponse. Bien cordialement.

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité