Est-ce que je vous ai découragé de faire du sport ?

Je vous ai écrit récemment sur le « meilleur sport », et j’ai un peu peur d’avoir fait une petite erreur.

A lire certaines de vos réactions, j’ai peut-être été un peu trop ambitieux dans mes conseils !

« Donnez des conseils qu’on peut suivre, pas des sacerdoces », me reproche Josse, pourtant une fidèle lectrice !

Alors pour vous « regonfler à bloc », je voudrais partager avec vous certains magnifiques commentaires que j’ai reçus.

Vous allez voir qu’il y a énormément de possibilités amusantes de faire de l’activité physique, à tout âge et quel que soit votre niveau !

Malgré le cancer, la fatigue et la douleur, elle se met au sport

Mais d’abord, j’aimerais que vous lisiez l’incroyable message d’espoir et de courage que m’a envoyé Florence (un grand merci à elle !)

« Il y a 1 an je terminais ma 12ème chimio, entamais un cycle de 33 séances de radiothérapie quotidienne et commençais à peine à voir s’atténuer les douleurs liées à 2 opérations chirurgicales.
 
Depuis quelques mois, les traitements les plus lourds ne sont plus qu’un désagréable souvenir. On parle de rémission. Seule la prise quotidienne de Tamoxifène me rappelle qu’une récidive est toujours possible.
 
Pour limiter le risque de récidive et atténuer les effets secondaires du traitement, j’ai mis mon peu d’énergie disponible dans une activité physique aussi régulière que possible.

En mars, je tenais à peine sur mes jambes. Je m’efforçais de trottiner 3 km, en m’arrêtant souvent. En mai je poussais jusqu’à 4 km par jour, me contentant de 2 à 3 pauses. En juillet je ne m’arrêtais plus qu’une fois. En septembre je tentais 5 km non-stop. En octobre je me lançais dans mes premiers trails quotidiens de 6 à 8 km en terrain très accidenté.
 
Cette semaine, je parcourais sans pause 12 km de sentiers chaotiques au cœur de la garrigue avec 600 m de dénivelé. Ce dont j’aurais été incapable il y a quelques années alors que j’étais au mieux de ma forme.
 
Et pourtant, dans mon cas, le Tamoxifène provoque une faiblesse musculaire, des douleurs articulaires dans les pieds et une immense fatigue physique et psychologique. Autant de difficultés supplémentaires pour affronter chaque jour les kilomètres de sentiers escarpés et sauvages qu’offrent les abords de mon beau village varois.
 
Alimentées par l’amour et le soutien de l’entourage, ce sont des ressources insoupçonnées dont on peut se découvrir porteur malgré soi. C’est un tel bonheur de se sentir fragile mais vivant. Une chance inouïe de pouvoir user de tous ses sens et capacités physiques.
 
C’est pourquoi oublier un instant fatigue et douleurs résiduelles pour se surpasser témoigne plus d’une réappropriation de son corps que d’un élan de courage ».

Alors, si Florence a réussi à se remettre au sport, dans l’épreuve, pourquoi pas vous ?

Pas besoin d’en faire des tonnes !

Si vous ne savez pas que faire, ou comment vous y mettre, voici des témoignages qui pourraient vous donner des idées !

« J’ai 76 ans, je marche presque tous les jours 1 à 2 heures, assez vite (6 à 7 km/h). Je fais de l’hypertension depuis pas mal d’années. Mais j’ai remarqué que, quand je manque la marche (petits enfants en vacances ou autres), ma tension remonte. Mais elle revient vers la normale en deux semaines après une période d’abstinence. Je crois bien que c’est le meilleur remède pour mon hypertension. » (Roger)
 
« Je m’oblige à 1 h de Pilates par semaine mais je prends du plaisir à danser le tango argentin une ou deux fois par semaine… J’ai 71 ans et ne veux pas me voir comme Maman à 99 ans avec toute sa tête mais en fauteuil roulant ! » (Françoise)
 
« Il y a un sport qui reprend tous les conseils que vous donnez : c’est le GOLF, 4 heures de marche entrecoupées de swings qui mobilisent énormément de muscles. S’ajoute la stratégie du jeu, qui permet à chacun de se mesurer aux autres grâce à un système de handicap, et se pratique à n’importe quel âge. Le doyen de mon club a 91 ans et fait le parcours (+/- 10 km) à pied » (Coens)
 
« Je ne suis pas très sportive, mais je fais de la marche et du yoga régulièrement. Le yoga m’apporte énormément, surtout pour mon dos (j’ai subi 2 interventions) » (Anne-Marie)
 
« Bonjour, j’ai 63 ans, je suis sédentaire depuis des années, hypothyroïdie, j’ai commencé la marche 30 minutes par jour depuis 1 mois je bouge plus dans la journée, j’arrive aux 10000 pas, je mange différemment. Je me sens mieux, ma tension est excellente, j’ai perdu du poids et maintenant je peux difficilement me passer de mes sorties. Je vais passer à un niveau supérieur. Voilà, allez-y ça fait un bien fou ! » (R-L)
 
« Je marche avec mon jeune chien, 2 fois par jour 30 minutes. Et du yoga 2 fois par semaine 1 heure chaque fois. J’ai plus de 80 ans et me trouve en bonne forme. Aussi un peu de jardinage chez ma fille de temps en temps. » (Josette)
 
« À 80 ans, je commence par 2 km chaque jour par tous les temps. Mon chien est mon coach ! Ensuite, les travaux de la maison, du grand jardin (légumes et fruitiers) et mes ruches avec, en plus des élèves. Mon cerveau travaille aussi beaucoup ! Je me porte mieux à 80 ans qu’à 50 ans. » (Françoise)
 
« Personnellement j’ai 63 ans, je pratique l’aquagym une fois par semaine, les sports d’eau ne gonflent pas les muscles mais les étirent et les assouplissent. Également de la marche rapide trois à quatre fois par semaine. Et je suis en pleine forme » (Roseline)
 
« Je fais du yoga une fois par semaine. Je pense avoir une coxarthrose unilatérale. Après ma séance et le lendemain, je suis beaucoup mieux » (Lasseron)
 
« Bonjour, j’ai 66 ans et j’habite en montagne : je fais du ski alpin et du ski de fond l’hiver, de la randonnée l’été, également un peu de sport en intérieur selon la météo. Tout cela, selon mon humeur et jamais en me forçant ! Je fais aussi du Qi-Gong une heure par semaine. J’ai de la tension depuis 2 ans et je ne désespère pas, un jour prochain, de pouvoir arrêter mon médicament. » (Damé)
 
« Je suis une septuagénaire toujours en mouvement ! Je jardine, monte les étages de ma maison à plusieurs reprises, fais 15 mn de gymnastique, mon ménage, un peu de bricolage, cela chaque jour. Ne m’assois que pour les repas. Je ne ressens quasiment jamais de fatigue ! » (Vals)

Cela ne vous donne pas envie ?

Et si vous êtes déjà sportif, sachez que vous pouvez monter d’un cran, à tout âge !

« A 78 ans, je suis beaucoup plus en forme que les gens de 35-40 ans »!

Voici des exemples de « super-sportifs » après 60-70 ans :

« Je suis une sexagénaire avancée. Je m’entraîne tous les jours et je fais du jogging ou du vélo elliptique et de la musculation avec des haltères ou des appareils. Trois ou quatre fois par semaine, je fais une heure de karaté. Je viens d’ajouter le yoga deux heures par semaine et je fais aussi des exercices au sol d’étirements pour tout le corps. Chacun de ces exercices m’apporte quelque chose de différent. Dès que je ne peux pas me conformer à ma routine d’exercices quotidiens, je vois vraiment une différence sur ma forme physique, mon moral, mon niveau d’énergie. Ça fait tellement de bien qu’on maintient facilement la cadence. Je ne prends aucun médicament et je n’ai aucune maladie » (Talbot)
 
« Le sport j’en fais 4 X par semaine, séance de 2 h, et cela fait 30 ans que je « traine » dans les salles de sport. Un peu de tapis, de vélo, de wave, ensuite je passe au renforcement musculaire sur divers appareils, et je termine par des étirements ou du Pilates. Le sport est ma soupape, j’en ai besoin, ça me fait un bien fou, j’ai 61 ans, et la nuit je dors comme un bébé. Les WE je fais de la marche nordique avec mon mari. Si vous ne pouvez pas aller dans une salle de sport, marchez et augmentez la cadence au fil du temps, vous verrez que vous ne pourrez plus vous en passer. » (Sylviane)
 
« J’ai 68 ans et suis toujours très active et pratique au quotidien en alternance la musculation, vélo de course, marche, ski de fond, du jardinage : je produis mes propres légumes et fruits, bio bien sûr. Tout cela m’apporte un très bon équilibre : corps et esprit et n’ai besoin d’aucun médicament. Donc que du positif ! » (Pasche)
 
« A 78 ans je ne fais plus que 80 à 130 km en vélo presque tous les jours quand il ne fait pas trop mauvais. Sinon, je fais du tapis de course et de la muscu. Quand c’est le moment, comme actuellement, je laboure le jardin avec un gros motoculteur (très physique) aussi, je suis beaucoup plus en forme que des gens de 35-40 ans ! » (Claude)
 
« Je fais du yoga depuis 15 ans tous les jours, notamment les 5 tibétains, et à 67 ans je suis plus souple que beaucoup de jeunes. Je fais également du golf, de la natation, du jogging, de la marche nordique et du VTT électrique. Je viens de m’acheter un trampoline (Bellicon) avec élastique et non ressorts, et c’est vraiment top pour les articulations. J’ai aménagé une chambre avec vélo, stepper, et tous les jours je varie mes séances (youtube propose plein d’idées de séances). Croyez-moi, en bougeant, on a une énergie du tonnerre et tous les petits bobos s’envolent. Il faut peut-être se forcer au début mais on est tellement bien après une séance que c’est que du plaisir !!! » (Thérèse)

Voilà, j’espère que ces exemples admirables vous ont donné l’envie de vous y mettre à votre rythme, à votre niveau !

Ceinture noire de judo à 85 ans !

Pour finir, je vous invite à regarder cette courte vidéo d’archive (INA).

Un journaliste sidéré pose des questions à Jeanne une « prof d’arts martiaux »… de 85 ans.

Vous allez voir, cela vaut le détour !

Le mot de la fin, c’est Edy qui l’a trouvé :

« Et n’oubliez pas le sport en chambre, excellent pour la santé physique et mentale tant qu’on n’a pas de maladie invalidante ou d’impossibilité physiologique… »

Bonne santé !

Xavier Bazin

Sources



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 réponses à « Est-ce que je vous ai découragé de faire du sport ? »

  1. Yout says:

    Les exemples sont pertinents sauf qu’ oms ne s agit que de retraites beaucoup moins facile quand on a un travaille qui prend du temps et vous. Bouffe l energie

  2. framboise says:

    Après un anévrisme lié à une maladie génétique ,j’ai l’artère sylvienne droite de bouchée à + de 98 /%,ainsi que sur une artère du cœur. Après l hospitalisation j’ai consulté 3 chirurgiens ,tous m’ont dit :Mme la seule chose qui puise prolonger votre vie sera le sport d’endurance .En effet chaque semaine je fais entre 40 et 60 kms de marche rapide ce qui permet au système veineux du bas de la tète de se dilater afin qu’éventuellement ils puissent prendre la relève en cas d’accident vasculaire cérébral .Puis une fois par an je fais un sommet en montagne de plus de 3 000m d’altitude ….une lutte avec la maladie et soi même !!De plus je trouve que ma tension est bien plus régulée avec le sport que je pratique : marche ,danse ,natation .
    Ne nous apitoyions pas trop sur nos problèmes ,mais combattons les…..courage à tous
    Framboise

  3. Danièle MEI says:

    Je suis une convaincue !!!! EH OUI ! à 72 ans je suis bien plus en forme qu’à 50 !
    Sport bien sûr ; Yoga, natation, marche rapide, jardinage mais aussi alimentation variée et bio avec priorité aux légumes sans viande tous les jours mais des oeufs !!!!
    Merci pour vos messages précieux : le bon du net !!!

  4. Godart Annie says:

    Bonjour Xavier,
    Non vous ne m’avez pas découragé, et en plus vous avez raison le sport disons les câlins sont très satisfaisant pour le corps et l’esprit.

  5. Isis says:

    bonjour,
    Pouvoir ,vouloir,croire,faire de jolis mots…….
    pouvoir faire du sport,vouloir le faire,croire en faire (mental) faire faire du sport à autrui
    Mais en 1er pour le sport » Primum no nocere »

  6. Hélèe Escudié says:

    Bonjour,
    j’ai 70 ans. Je ne pratique aucun sport, et ce, depuis toujours. Je me porte très bien. Je déteste ces diktats de notre société malade qui manipule chacun selon ce qu’elle va leur vendre. Je n’ai jamais compris qu’on puisse courir pour courir, marcher pour marcher. Je fais ce que je veux quand je veux et non pas parce qu’on me « conseille » de le faire.
    Si vous avez envie de faire du sport, faites-le. Sinon, pourquoi vous forcer ?
    Moi, je lis. Cela fait beaucoup de bien aussi.
    Amitiés à toutes et à tous

  7. Désolé mais c’est mon homéopathe qui m’a convaincu de faire un peu de muscu tous les matins.
    Je sens la différence. j’aimerai bien marcher, je suis sur que je pourrais faire entre 20 et 30 km, mais je n’ai pas le temps (petits enfants, activités diveerses).
    Au moins le sport ne sera pas déremboursé. Ca fait 40 ans que je prend des granules.

  8. Lebkiri says:

    Bonjour,
    Quand on déteste le sport vos mots n’y pourrons rien. Je suis le prototype même d’une personne qui haï le sport c’est viscéral. Rien ne pourra me faire changer d’avis pas même votre lettre et vos arguments. Vous ne me ferai pas aimer le sport je suis partisan du moindre effort. Vous vous y prenez mal à vouloir nous faire aimer le sport.
    Vous ne pouvez pas donner des recettes c’est impossible comme on ne peut ordonner à une personne d’aimer une autre personne. Vous faites fausse route…
    Bien à vous

  9. En Médecine Chinoise, on nous apprend qu’il faut que le sang et l’énergie circulent ! Tant qu’il y a ces circulations, il n’y a pas de stagnations : or, dès qu’il y a stagnation, il y a douleurs, ce qui explique de façon très rationnelle pourquoi il faut « bouger » quel
    que soit le moyen (qui nous correspond évidemment ) Et quand on ne peut pas bouger du tout, il reste la visualisation : les grands sportifs s’en servent quand ils sont immobilisés ! (voir les travaux du Dr Simonton entre autres qui soigne par la visualisation ). Ceci est une autre approche du « pourquoi il est bon de faire du sport » ! allez, on s’y met ???

  10. Zemb Erika says:

    Bonjour, je suis une lectrice passionnée par vos articles.je suis ravie de lire ces commentaires. Moi aussi je fais du sport, Aquagym, Tai-chi 1h de promenade par jour avec mon chien et du ski. J’ai 79 ans , en pleine forme, sans aucune douleur ni medicament, mais je me soigne par homeopathie, osteopathie, aromatherapie et ld’autres medecines douces en cas de besoin. je fais la meme chose qu’à 30 ans et dieu merci je peux m’occuper de personnes qui ont besoin de mon aide.Mais je n’oublie pas la prierre et la meditation. Je suis abonnée à tous les revus de votre editeur et apprends avec plaisir tous les renseignements sur les nouveaux recherchzes. Vos Webinnaires sont super interessant. Un grand merci pour tout ce que vous faites pour nous informer.Bien cordialement.Erika

  11. VALADE says:

    J’ai eu 88 ans hier, j’enterre ma fille de 65 ans demain, croyez- vous que le sport va me consoler?

  12. gorain says:

    bonjour mais ayant été détecté avec du diabète
    j ai prit les choses en main …diététicienne…pour
    un plan alimentaire et reprit une activité surtout le vélo et perte de poids ..10 kg en un mois …grâce.
    à une alimentation bien régulé et activité sportive

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité

Rejoignez-nous !

RECEVEZ GRATUITEMENT LA NEWSLETTER DU PROJET SANTÉ CORPS ESPRIT


En cadeau pour toute inscription, recevez votre dossier spécial 10 trésors de la santé naturelle qui peuvent changer votre vie.

En cliquant ci-dessus, je m'inscris à la lettre d'informations
Santé Corps Esprit

Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Consultez notre politique de confidentialité